À PROPOS

 

La bosse des langues

 

J'ai eu la chance de naître dans un environnement multilingue. Tout en grandissant à Chalon sur Saône, en Bourgogne, j'ai été entourée de cultures diverses et il m'a toujours paru naturel d'entendre différentes langues. Je suis devenue un vrai caméléon : mon accent s'adapte naturellement aux langues que j'ai apprises jeune (l'anglais, l'italien, l'espagnol et le français). Quand je vivais du côté de Lausanne, on m'a, tour à tour, fait remarqué mon accent helvétique prononcé et mon accent anglais britannique ! En revanche, j'ai eu plus de difficultés phonologiques avec les langues que j'ai entrepris d'apprendre alors que j'étais déjà adulte (l'arabe et l'allemand).

 

L'altérité ne m'a jamais effrayée, au contraire, j'étais curieuse et fascinée et j'ai compris très tôt qu'une langue ne constitue pas seulement un moyen de communication mais représente toute la richesse d'une culture avec des façons d'appréhender le monde qui lui sont propres. En effet, certaines expressions sonnent mieux dans une langue plutôt que dans une autre car la langue traduit une réalité culturelle.

Je suis d'avis que l'amour d'une langue, la motivation qui incite à l'apprendre, est affective et souvent faite de rencontres. Au Royaume-Uni, j'ai eu la chance, très jeune, de tisser des liens amicaux exceptionnels avec des personnes qui m'ont ouvert leurs maisons et leurs coeurs. C'est le fruit d'une dynamique bienveillante qui va dans les deux sens : de part et d'autre, une envie d'ouverture et de découverte. Les préjugés sont mis de côté et l'opportunité est donnée à l'autre de se révéler.

En découvrant une autre culture, on en apprend toujours un peu plus sur notre propre identité. Mon amour de la langue française, que j'avais déjà développé à l'école grâce à sa littérature et à sa grammaire, ne s'est pas atténué au contact des autres langues, au contraire. J'aime la musicalité de chacune. J'apprécie les jeux de mots, les notes d'humour, difficilement traduisibles, ce qui fait qu'il est pour moi difficile de lire un livre ou de voir un film autrement que dans sa version originale.

En plus de voyager et d'apprendre à connaître d'autres cultures, être bilingue en anglais m'a 
permis de mettre en scène une pièce de théâtre en anglais, de jouer dans un film d'entreprise d'une compagnie américaine et en Egypte, d'organiser des cafés philosophiques en anglais et d'échanger avec des expatriés venus des quatre coins du monde, d'assister à quelques conférences de personnalités telles que Kofi Annan, la philosophe Judith Butler et l'avocat et défenseur des animaux, Steven M. Wise, d'accéder à des cours en anglais sur la NVC de Marshall Rosenberg et à des MOOC d'universités anglophones tels que le cours "Learning How to Learn" de l'Université de Californie à San Diego. J'ai également pu travailler au sein d'organisations internationales et transmettre mon amour du français et de l'anglais à des élèves.

De retour en France depuis le printemps 2018 et passionnée depuis toujours par l'art et l'éducation, ma carrière professionnelle est aujourd'hui entièrement orientée vers l'enseignement. L'enseignement a la chance de pouvoir s'appuyer sur les dernières découvertes des neurosciences, mises à disposition du grand public par des chercheurs internationalement reconnus. La psychologie du développement et la sociologie de l'éducation nous en apprennent également beaucoup sur les mécanismes des apprentissages et sur ses motivations. C'est grâce à ces données que je développe mes outils d'enseignement.

Isabella CRISEO

Ingénieur en gestion et management des entreprises culturelles, d'éducation et de formation.

Licence d'anglais LLCE

Master 1 des Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation, 1er degré.

© Atelier du sous-marin jaune 2019                                                           Illustration © Malizia Moulin

Café Philo en anglais à Lausanne